25 avril 2022

IMPACT ENVIRONNEMENTAL : MEGANE E-TECH ELECTRIC MONTRE LA VOIE

Nouvelle Mégane E-TECH Electric montre la voie de la mobilité décarbonée : zéro émission à l’usage, utilisation de matières recyclées dans sa conception, deuxième vie des batteries et recyclabilité élevée en fin de vie. Les défis de la nouvelle ère sont d’ores et déjà incarnés par ce modèle de la « nouvelle vague » Renault. En alliant innovation et respect de l’environnement, Nouvelle Mégane E-TECH Electric traduit la volonté de la marque de s’inscrire dans la transition écologique et participe à l’ambition de Renault Group d’atteindre la neutralité carbone en Europe en 2040. Quentin, pilote environnement à l’ingénierie des matériaux, raconte l’histoire de la voiture « verte » qu’il a contribué à créer.

Concevoir des véhicules plus vertueux pour l’environnement, c’est son métier. Le faire en tendant de répondre aux défis sociétaux et environnementaux qui rythment désormais notre quotidien et dessinent notre futur, c’est le (gros) plus qu’il tente d’apporter à son niveau, celui des matériaux. Quentin, pilote environnement à l’ingénierie des matériaux chez Renault, a été servi avec Nouvelle Mégane E-TECH Electric, un modèle qui prouve que les enjeux environnementaux sont plus que jamais au cœur de la stratégie de l’entreprise. Il y a trente ans, la démarche avait commencée avec l’utilisation de plastiques recyclés dans les véhicules. Elle s’accélère aujourd’hui et connait une toute autre dimension. Les écosystèmes d’approvisionnement et de fabrication sont désormais pensés et repensés pour s’inscrire dans une dynamique d’économie circulaire, réduisant ainsi l’empreinte carbone du véhicule bien avant qu’il ne soit mis en circulation. « Sourcing » local, fournisseurs engagés, matériaux recyclés : elle ouvre la porte à de nouvelles perspectives en matière de mobilité durable.

« Dès sa conception, Nouvelle Mégane E-TECH Electric a été inscrite dans une démarche d’économie circulaire. Assemblé en France, à la manufacture de Douai, ce modèle électrique traduit les engagements du groupe de préserver les ressources, grâce à une production locale et à un travail en amont comme en aval avec les fournisseurs et les filières de recyclage. » Quentin, Pilote environnement à l’ingénierie des matériaux

UNE PRODUCTION RESPONSABLE

Direction le Nord de la France, où Nouvelle Mégane E-TECH Electric est assemblée. À la manufacture de Douai, au sein du pôle ElectriCity, des centaines de véhicules traversent les lignes de fabrication chaque jour. Le modèle incarne les valeurs d’une production responsable avec l’approvisionnement des pièces au plus près du lieu d’assemblage et l’utilisation de nombreux matériaux recyclés. 70 % de sa masse globale est sourcée en Europe.

À l’extérieur, comme à l’intérieur, tout est pensé pour optimiser les ressources. Par exemple, plusieurs éléments de la carrosserie sont fabriqués à partir d’aluminium. Un matériau qui permet d’alléger la carrosserie pour une meilleure autonomie, mais qui est pensé aussi de manière circulaire. Comment ? Lors de l’emboutissage, lorsque l’aluminium est découpé pour donner la forme souhaitée aux pièces. Les chutes de matière qui en résultent sont triées, compactées et renvoyées au fournisseur initial qui les réintègrent dans son cycle de production. Elles reviennent ensuite à la manufacture de Douai pour servir à la fabrication de nouvelles pièces. Cette boucle courte de recyclage contribue à réduire l’empreinte carbone de la fabrication du véhicule et à sécuriser le stock des matières.

« Les chutes d’aluminium représentent environ 40 % des volumes utilisés à l’emboutissage des pièces. Grâce à leur recyclage à 100 %, nous mettons en place une économie circulaire, tout en gardant la qualité de la matière. La boucle, la plus vertueuse environnementalement et économiquement, est bouclée ! » Fabrice, Expert recyclage Renault Group

À BORD, LES PLASTIQUES RECYCLÉS FONT LEUR PLACE

À l’intérieur du véhicule, de nombreuses pièces comme la planche de bord, la console centrale, les coiffes des sièges ou encore les tapis utilisent des matières recyclées. La voiture embarque en moyenne 28 kilos de plastiques recyclés. Une performance qui lui permet de s’inscrire encore davantage dans la trajectoire de réduction de l’empreinte carbone voulue par l’entreprise. À l’horizon 2030, Renault Group vise en effet un objectif global de 33 % de matériaux recyclés à bord de ses véhicules.

« Mon rôle est de prescrire les matériaux les plus décarbonés possible et d’enrichir le périmètre de matières recyclées. Sur Nouvelle Mégane E-TECH Electric, le taux des plastiques recyclés a été augmenté de 20 % comparé à Renault ZOE. » Quentin, Pilote environnement à l’ingénierie des matériaux

UN TAUX DE RECYCLABILITÉ SUPÉRIEUR À 90 %

Nouvelle Mégane E-TECH Electric va encore plus loin dans son ambition environnementale et ouvre la voie à de nouveaux projets porteurs, notamment le recyclage des matériaux et des métaux qui composent ses batteries. Ces éléments recyclés serviront un jour à la fabrication des nouvelles batteries de la Gigafactory qui sortira de terre sur le site de Douai dès 2024.

Au total, Nouvelle Mégane E-TECH Electric affiche un taux de recyclabilité supérieur à 90 %*. Elle marque ainsi le début d’une nouvelle ère, plus engagée, plus responsable, pour la plus grande satisfaction de Quentin, qui met ainsi son travail quotidien en phase avec ses idées.

* Selon la directive européenne d’homologation recyclage 2005/64

Adoption de la plateforme de certification Blockchain de Wiztopic

Dans le but de sécuriser sa communication, Renault Group certifie ses documents avec Wiztrust depuis le 10 Avril 2020. Vous pouvez en vérifier l'authenticité sur le site wiztrust.com.

Documents

Médias

A propos de Renault Group

Retrouvez ici les dossiers de photos et vidéos correspondants à nos dernières actualités

Newsalert
Pour recevoir en temps réel nos actualités, inscrivez-vous à nos alertes et sélectionnez vos préférences. 
pagebuilder.components.cta.text